Les cosmétiques bio

Depuis plusieurs années, les cosmétiques bio font leur apparition dans les pharmacies, les boutiques bio, les parfumeries mais également dans des magasins moins spécialisés. Comment et pourquoi faire le choix du bio ?

Pourquoi choisir les cosmétiques bio ?

On le sait tous, pour garder une peau saine, il faut bien choisir ses cosmétiques. Chaque cosmétique a une utilité spécifique (hydratation, protection…).
Ce que l’on sait moins, c’est que selon la composition de ces cosmétiques, notre peau absorbe une certaine quantité de produits de synthèse (paraben, phtalate DEP, sels d’aluminium…). Cela ne porte pas forcément à conséquence, mais il arrive parfois que notre peau ait du mal à éliminer ces produits et là les conséquences ne sont pas des moindres.
Ces produits sont autorisés et leur conséquence sur la santé, bien qu’ayant fait l’objet de nombreuses polémiques, ne sont pas complètement démontrée. Utiliser un cosmétique bio c’est donc se prévenir contre d’éventuelles conséquences.

Petit bémol

La réglementation n’étant pas tout à fait claire, il arrive, que dans des proportions variables, les labels existants autorisent l’incorporation d’ingrédients de synthèse.
En effet vu qu’il n’existe pas de label homogène qui permette pour le moment de définir la composition précise d’un produit cosmétique bio, les labels privés existants exigent simplement que la majorité des ingrédients du produit soient issus de l’agriculture biologique.

Les cosmétiques bio : efficacité

Halte aux idées reçues, les produits bio ne sont pas forcément moins efficaces que les cosmétiques conventionnels. Certains produits comme les colorations pour cheveux, par exemple, ne sont peut être pas encore aussi performants mais d’autres produits, comme les huiles pour le corps, sont d’égal performance (les produits chimiques en moins).
Par contre, contrairement à ce que beaucoup pensent, les cosmétiques bio peuvent également être sources d’allergies. En effet, il n’est pas rare d’être allergique aux huiles essentielles ou à certaines fleurs, alors prudence si vous avez un terrain allergène !

Ne pas confondre cosmétique naturel et cosmétique bio !

Un cosmétique naturel est fabriqué de façon très simple et non polluante et est composé de matières premières telles que des plantes, des fruits, des fleurs, etc., un peu de matières produites naturellement par les animaux (miel, lait, œuf…) et des substances d’origine minérale comme l’argile, le fer… Le tout est vendu dans un emballage recyclable !
Le cosmétique naturel, tout comme le cosmétique bio, ne présente aucune trace de conservateur, de matériau chimique, d’ogm, …
La différence vient ensuite du fait que contrairement aux cosmétiques bio, les cosmétiques naturels n’ont pas l’obligation d’avoir des matières premières issues de l’agriculture biologique.
Un cosmétique bio est donc forcément naturel mais un cosmétique naturel n’est pas forcément bio !

Comment reconnaître un cosmétique bio ?

En jetant un œil sur sa composition vous aurez déjà une petite idée de l’origine des ingrédients. Mais c’est un travail un peu fastidieux.
Pour pallier ce problème, des labels ont été mis en place : Ecocert (France), CosméBIO, BDIH , CosmEco ….
Si un produit porte la mention d’un label reconnu, vous êtes assurez qu’il s’agit bien d’un produit bio.

Où se procurer les cosmétiques bio et à quel prix ?

Évidemment, les cosmétiques bio sont en vente en boutiques bio mais pas seulement … Les pharmacies et certaines enseignes de cosmétiques en proposent de plus en plus. De nombreux sites Internet en vendent également. Et devant l’intérêt grandissant que leur porte les consommateurs, on les voit aussi arriver en grandes surfaces.
Les prix varient selon les types de produits mais ne sont en général pas plus chers que des bons produits traditionnels.

En résumé

Un produit cosmétique qui porte la mention « BIO », doit répondre à plusieurs critères :

  • Il ne doit pas être toxique
  • Il ne doit pas contenir de paraben (produits chimiques conservateurs ), ni de silicone.
  • Il doit être biodégradable et les matières premières qui le composent doivent être issues de l’agriculture biologique
  • Il doit être respectueux des animaux (les tests sont effectués sur des personnes volontaires)
  • Il doit également porter la mention d’un label certifié.
Post author