Dangerosité des produits ménagers : quelles solutions ?

D’après une étude du Health Effects Institute, la pollution de l’air intérieur serait la 8e cause de décès dans le monde. L’utilisation de certains produits ménagers serait également à l’origine d’innombrables accidents domestiques. Bien qu’ils soient relativement efficaces contre les saletés et les bactéries durant nos tâches ménagères, ils regorgent parfois de substances chimiques altérant notre santé, voire mortelles, en cas d’utilisation intensive ou sur le long terme.

produits ménagers dangerosité

En quoi les produits ménagers sont nocifs ?

De nombreux produits ménagers que vous trouverez sur le marché sont constitués ou contiennent des substances toxiques pour la santé. La plupart émettent des composés organiques volatils (COV) lors de leur utilisation. Selon des recherches, ces deniers comme le benzène, le toluène, le formaldéhyde, le peroxyde d’hydrogène ou encore l’acide chlorhydrique sont cancérigènes et responsables de divers maux.

De ce fait, après une enquête de 60 millions de consommateurs en 2016, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a établi une liste des principaux produits ménagers nocifs. Il s’agit principalement :

  • Des solutions antibactériennes et des désinfectants
  • Des décapants, des détergents et des détartrants
  • Des produits de vaisselle
  • Des adoucissants
  • Des parfums d’intérieurs et les désodorisants
  • Des cires et des laques

L’impact environnemental de l’utilisation des produits ménagers est important. Ils sont une source de la pollution de l’air, de l’eau, mais aussi du sol. En effet, lorsque vous recourez à leur usage, comme le liquide-vaisselle, les déboucheurs ou encore la lessive, ils finissent dans les eaux domestiques. D’autres atterrissent directement dans le milieu naturel mettant en péril la biodiversité. Cela peut engendrer l’eutrophisation de l’eau et l’asphyxie du milieu aquatique. Conséquences, des algues se forment et prolifèrent, causant par la suite la mort de nombreux êtres vivants due à un manque d’oxygène nécessaire à la vie de l’écosystème.

Pour les hommes, différents troubles sont associés à l’usage de ces produits ménagers selon les études des chercheurs. On retrouve notamment les allergies respiratoires et cutanées, les nausées, les irritations, les brûlures (en cas d’ingestion), la leucémie, la dépression du système nerveux ou encore des problèmes rénaux. Sur le long terme, ils peuvent être cancérigènes et sont classés comme mutagènes pour la reproduction.

 

Quelles alternatives et solutions ?

Ne plus utiliser de produits ménagers toxiques ? Oui, c’est possible. Avant tout, posez-vous la question si recourir à leur usage reste indispensable. Dans le cas contraire, vous pouvez les remplacer par des produits naturels ou vous appliquer à d’autres techniques de nettoyage (débouchage à la main, utilisation de papier journal…) qui auront moins impact sur votre santé et sur l’environnement.

Parmi eux, on peut par exemple prendre le savon de Marseille ou le savon noir pour substituer le liquide-vaisselle. Ils sont essentiellement composés d’agents issus de végétaux, donc ils ne présentent pas de risques pour notre bien-être.

Le vinaigre blanc est également une alternative intéressante pour remplacer l’eau de javel, les produits d’entretien du sol, les produits de nettoyage du sol et de la salle de bain, ou même pour déboucher les canalisations. Il reste relativement efficace contre les dépôts de calcaire, les tartres et les mauvaises odeurs. Au même titre que le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, les cristaux de soude ou encore le citron sont aussi un allié de taille contre les saletés en tout genre.

Toutefois, si vous devez vous procurer des produits d’entretien privilégiez ceux dont l’emballage avance un label environnemental (Écolabel européen, Ecocert, Nature et Progès, Sustainable cleaning, etc.). Écologiques, ils présentent un risque moindre pour la santé et l’environnement.

 

 

Post author