Certains fruits et légumes ont-ils besoin d’être bio ?

Les professionnels de la santé sont formels sur un point : manger au moins 5 fruits et légumes par jour nous garantira une santé de fer. Mais avec les pesticides qui sont continuellement présents dans les champs des cultivateurs, on se pose des questions sur les effets de ces intrants chimiques sur notre organisme. Il est important de faire attention à ce qu’on mange. Certains aliments contiennent un taux élevé de pesticides, d’autres le sont moins. Quels sont-ils ?

fruits et légumes

 

Est-ce que certains fruits et légumes nécessitent moins de pesticides ?

Selon l’Environmental Working Group (EWG), un organisme indépendant américain à but non lucratif, la consommation intégrale d’aliments bio n’est pas nécessaire. Il a pour mission d’informer et de privilégier un mode de vie sain dans un environnement sain. Il établi chaque année une liste des fruits et légumes recélant un pourcentage accru de pesticides dans leur composition, appelé le Dirty Dozen.

En opposition à ce dernier, l’EWG dresse une autre liste sur les aliments avançant une teneur négligeable en pesticides, les Clean Fifteen. Prenons quelques-uns.

  • L’avocat : il possède une peau épaisse qui lui assure une protection efficace contre les attaques d’insectes mais également de l’accumulation des pesticides durant la pulvérisation.
  • Le kiwi : sa peau est constituée de petits poils qui lui sert de barrière contre les nuisibles et les autres substances nocives.
  • Le maïs doux : sa peau possède des propriétés ne favorisant pas l’emmagasinement des pesticides sur les grains. Toutefois, il faudra faire attention à ce que les agriculteurs n’utilisent pas d’OGM pendant les cultures.
  • L’ananas, la mangue, la papaye, et le melon : similaire à l’avocat, leur peau leur sert de défense contre les agressions extérieures, mais aussi de l’accumulation des pesticides.

Contrairement aux fruits, les légumes sont moins contaminés. La raison à cela est qu’ils poussent dans le sol et sont moins exposés aux insectes et aux pulvérisations. On retrouve :

  • Le chou : ses feuilles lui offrent une protection contre les nuisibles et absorbent les pesticides. Elles sont enlevées à la récolte.
  • L’asperge : elle ne nécessite pas une dose intensive de pesticide pour pousser.
  • L’oignon : ses nombreuses couches lui procurent une défense naturelle active contre toutes formes d’agression donc pas besoin de pesticides.

 

Est-ce qu’on peut dire que ces fruits et légumes n’ont pas besoin d’être bio ?

Oui, on peut dire qu’il n’est pas nécessaire d’acheter ses aliments en bio. Les pesticides s’accumulent généralement dans les pelures, or, on les épluche avant de les consommer. Il s’agit de l’ananas, de la mangue, de l’avocat, du kiwi, du melon ou encore de l’aubergine. Il en est de même pour le chou avec ses feuilles que l’on enlève avant de les exposer sur les tablettes et les étalages. L’oignon comme la patate douce possède des défenses naturelles et pousse également sans le renfort des substances chimiques.

 

 

Post author