Fabriquer soi-même son gel hydroalcoolique : est-ce possible ?

En raison de la crise sanitaire qui touche le monde entier à l’heure actuelle, il se peut qu’il y ait une pénurie de gel hydroalcoolique. Il ne faut pas oublier que ce produit, tout comme l’eau et le savon, est indispensable pour venir à bout des virus et des microbes qui se trouvent sur les mains. Si tel est le cas, beaucoup peuvent être tentés d’en fabriquer eux-mêmes. Est-ce une bonne idée ? Les réponses dans cet article.

Petit rappel sur l’efficacité du gel désinfectant

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de faire un petit rappel sur l’efficacité de ce type de produit. Contrairement à ce que certaines personnes pensent, il ne peut en aucun cas remplacer l’eau et le savon. Tant qu’on peut avoir accès à ces derniers, il est recommandé de les privilégier pour se laver et se désinfecter les mains. Et ce n’est donc qu’en l’absence de ces éléments que le gel hydroalcoolique doit entrer en scène. Aussi, il faut éviter à tout prix de l’utiliser sur des mains mouillées ou encore souillées. Cela nuira à son efficacité.

Cette solution est efficace à condition de l’employer correctement. Pour être plus clair, il est impératif de l’appliquer sur des mains propres et sèches, et de bien le frictionner jusqu’à ce qu’il soit bien sec sur les mains.

Est-ce possible de fabriquer son propre gel désinfectant ?

En cas de pénurie, il est bel et bien possible de fabriquer son propre gel hydroalcoolique. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a même publié sur son site web une recette qu’on peut suivre pour ce faire si jamais un tel cas se présente. Cette fameuse recette est à base d’agent actif, dont l’isopropanol ou l’éthanol. Celui-ci est mélangé avec du glycérol, du peroxyde d’hydrogène et de l’eau bouillie, puis refroidie ou distillée. Ainsi, pour fabriquer un litre de solution, il faut mélanger 833,3 ml d’éthanol à 96 %, 14,5 ml de glycérol à 98 %, 41,7 ml de peroxyde d’hydrogène et bien sûr de l’eau pour compléter le tout. Dans tous les cas, l’idéal est de toujours recourir aux produits fabriqués par des professionnels comme Kleengel, dans la mesure du possible.

Existe-t-il d’autres recettes pour fabriquer son gel désinfectant ?

Comme il a été dit précédemment, il est fortement recommandé de privilégier les gels hydroalcooliques proposés par des spécialistes, à l’instar de Kleengel. Enregistrés à l’ANSES, les produits de cette marque respectent la norme NF14476 et sont donc prouvés efficaces. Toutefois, lorsqu’on n’y a pas accès, et si l’on ne peut pas suivre la recette publiée par l’OMS, on peut toujours se baser sur d’autres recettes pour fabriquer sa propre solution. Il existe, entre autres, une recette avec du gel d’aloe vera. Celui-ci est mélangé avec de la glycérine végétale, de l’alcool de la lanoline. L’essentiel est de s’assurer que le gel fabriqué contienne assez d’agent actif pour venir à bout des divers microorganismes.

Post author