Les ingrédients cosmétiques dangereux

Les produits dits « naturels » sont partout, sans parler du greenwashing réalisé par bon nombre d’entreprises pour améliorer leur image. Cette méthode marketing consistant à tromper le public en donnant une image écologique à un produit ou à une marque nous incite à réaliser des dépenses préjudiciables. Pour les cosmétiques, similaires à l’alimentation, il est toujours préférable de s’arrêter un moment sur les emballages pour en connaitre les contenus. Ainsi, vous identifierez les composants susceptibles de présenter des risques pour votre santé.

ingrédients cosmétiques dangereux

 

Quels sont les produits cosmétiques dangereux ?

Les produits cosmétiques que vous rencontrez dans les rayons de supermarchés ou dans les magasins spécialisés contiennent au moins un composant indésirable ou nocif pour l’organisme. La liste est longue selon les différents organismes de santé ainsi que les chercheurs. Ici, on vous énumère une douzaine d’ingrédients, les plus courants et qui sont plus ou moins toxiques :

  • Les BHA et BHT : ce sont des agents de conservation ou encore des actifs antioxydants que l’on retrouve principalement dans les crèmes ou les rouges à lèvres. Ils sont connus pour être des perturbateurs endocriniens et peuvent être à l’origine de certains cancers.
  • Les PolyEthylenes Glycol (PEG) : ils sont présents dans les savons liquides, les shampoings ou les crèmes hydratantes. Ils favorisent l’irritation de la peau et notamment l’apparition du cancer du sein.
  • Le dioxyde de Titane : à l’échelle nanoscopique, il pénètre les cellules jusqu’à atteindre les noyaux, engendrant des effets cancérigènes. Toutefois, Ecocert autorise son utilisation dans sa forme non nanométrique (supérieur à 100 nm).
  • L’Esthers de glycol : toxique pour le sang, la reproduction et le foie, ce solvant peut également provoquer des crises d’urticaires et de l’eczéma.
  • Le Formaldéhyde : il n’est dangereux que par inhalation. Il peut être allergisant, irritant et cancérigène.
  • Les parabènes : regroupés sous différentes familles, ces conservateurs agissent par fragilisation du tissu cutané et accélèrent le vieillissement.
  • Les phtalates : dans l’INCI, on les classe dans la catégorie des parfums. Toutefois, ils impactent grandement sur la fécondité avec leurs propriétés de perturbateurs endocriniens. Pour les produits naturels, les concepteurs utilisent des extraits d’huiles essentielles qui en sont dépourvus.
  • Les huiles minérales : elles résultent du raffinage du pétrole. Elles sont jugées comédogènes et sont pointées comme étant à l’origine de plusieurs maux cutanés.
  • Le pétrolatum : associés avec des hydrocarbures polycycliques aromatiques, ils forment une gelée de type vaseline, mais qui sera un dérivé du pétrole. Ce sont des substances classées cancérigènes.
  • Le P-Phenylenediamine : si vous utilisez des colorations capillaires, il y a de fortes chances qu’elles en contiennent. Il accentue le risque de cancer de la vessie. Dans des cas moins poussés, il favorise les irritations et les allergies.
  • Sel d’aluminium : il possède des propriétés anti-transpirantes et on le retrouve notamment dans les déodorants et parfois dans les dentifrices. À forte dose, il favorise le cancer du sein ou encore l’Alzheimer.
  • Le silicone : souvent sous forme d’huiles ou de cire, ils n’apportent rien de bénéfique pour la peau. Au contraire, il obstrue les pores empêchant la pénétration des soins.

 

Quelles alternatives plus saines ?

Afin de minimiser les risques sur votre santé, sachez qui existe des alternatives biologiques. On vous recommande les produits cosmétiques et d’hygiènes écologiques. On les reconnait au premier coup d’œil par la présence de label de certification sur leur emballage. Cependant, notez que le risque zéro n’existe pas, car même un produit naturel peut provoquer des allergies ou des irritations.

Privilégiez la fabrication maison ou faites vous-même vos compositions. Veillez cependant à vérifier la fiabilité de vos recettes et le choix de vos ingrédients afin de minimiser les éventuels dangers pour votre organisme.

Tournez-vous vers les huiles essentielles. Constituées de principes actifs extraits des végétaux, elles possèdent des propriétés nourrissantes et protectrices contre de nombreux maux.

 

 

Post author