Les Français rapportent de plus en plus leurs médicaments en pharmacie

En 2016, les Français ont rapporté pas moins de 12 000 tonnes de médicaments non utilisés en pharmacie, soit 63 % du total estimé, selon l’association Cyclamed, chargée d’organiser la récupération de ces médicaments.

médicaments

La pharmacie personnelle des français compte de moins en moins de boîtes de médicaments. En 2010, l’armoire à pharmacie comptait 477 grammes de médicaments, contre 323 grammes en 2016.

Pour cause, les français ont rapporté l’an passé près de 12 000 tonnes de médicaments non utilisés révèle l’association Cyclamed, responsable de la collecte et de la valorisation des médicaments, en publiant une étude réalisée en 2010, 2012, 2014 et 2016, sur un échantillon de 500 foyers représentatifs de la population française.

« Les gens commencent à prendre le réflexe de ramener les médicaments à la pharmacie et non plus les jeter à la poubelle. La responsabilisation et les habitudes des patients sont ainsi améliorées », explique Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO)

Ainsi, 80 % des Français vont à la pharmacie pour rendre les médicaments non utilisés, et plus de 60 % assurent le faire systématiquement, selon un sondage de l’Institut BVA pour Cyclamed mené auprès de 1000 personnes en mars 2017.

Les régions qui sont les meilleures élèves sont la Bourgogne-Franche-Comté (225 grammes par habitant), les Hauts-de-France (217) et les Pays-de-la-Loire (200).

Les médicaments collectés par les pharmacies sont regroupés puis éliminés dans 55 incinérateurs qui récupèrent l’énergie afin de l’utiliser pour le chauffage ou l’éclairage.

« Cela a permis d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7.000 logements tout au long de l’année », selon Cyclamed.

Post author