Une étude prévoit la fin du sida dans les dix prochaines années

Une étude américaine parue en début de semaine annonce que la fin du VIH aux États-Unis d’ici 2025 est possible.

Sida

Selon une étude publiée cette semaine dans la revue The American Journal of Preventive Medicine, l’épidémie de sida pourrait disparaître d’ici dix ans aux Etats-Unis. Aujourd’hui encore, le VIH fait près de 17 000 morts par an outre-Atlantique.

Un rapport de l’Unicef paru en 2011 indiquait que le nombre de personnes atteintes du VIH aux Etats-Unis était stable depuis la fin des années 1990. L’étude parue cette semaine donne encore plus d’espoirs. Suite à l’analyse de données du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention), des chercheurs de l’Université Johns Hopkins estiment qu’en 2025, le VIH pourrait disparaître.

En dix ans, selon cette étude, le taux de mortalité pourrait passer de 24 % à 12,5 %. Si aujourd’hui, 40 000 nouveaux cas sont dépistés chaque année au sein de la population américaine, ce chiffre pourrait passer à 12 000 d’ici dix ans.

Toutefois, selon les chercheurs, l’éradication du VIH dépendra des pouvoirs publics et de plans sanitaires à mettre en place. Les scientifiques ont élaboré une feuille de route reposant sur une intensification de la prévention, du diagnostic et du traitement.

Post author