Abeilles et biodiversité : pratiquer l’apiculture à titre de loisir

Les Français sont de plus en plus conscients des qualités nutritives du miel bien que la production nationale connaisse une chute considérable depuis plusieurs années. Afin d’assurer la quantité de miel nécessaire pour chaque famille, de nombreux particuliers pratiquent l’apiculture à titre de de loisir. En plus des bénéfices individuels, les apiculteurs amateurs contribuent au maintien de la biodiversité.

Le grand public a commencé à prêter une attention particulière aux changements climatiques et aux diverses formes de pollution. Les animaux et les insectes doivent survivre dans des conditions difficiles, dues au réchauffement climatique. Les statistiques montrent que la mortalité des abeilles entraîne des effets négatifs sur l’environnement. Toutefois, en France, la consommation de miel reste toujours supérieure à la production nationale.

C’est ainsi que de nombreuses personnes ont commencé à pratiquer l’apiculture à titre de loisir. Pour vous lancer dans ce domaine, les spécialistes vous conseillent de suivre quelques règles d’or. Tout d’abord, il est nécessaire de vous renseigner sur les réglementations en vigueur visant l’installation des ruches. Pour obtenir des informations complètes, vous pouvez vous renseigner auprès de la Société Centrale d’Apiculture (SCA).

Dans un 2ème temps, il est très important de bien choisir le terrain pour faire installer vos ruches. Vous devez vous intéresser aux particularités de l’écosystème local. Étant donné qu’une abeille butine en général entre 3.000 et 5.000 fleurs par jour, il est recommandé de choisir stratégiquement le terrain pour pratiquer ce loisir. Il faut mentionner également que les abeilles peuvent se déplacer 3-4 km autour des ruches, donc il faut éviter la proximité des champs de maïs, de tournesol et de colza. Il est souhaitable d’éviter aussi la proximité des champs traités aux substances chimiques.

Enfin, vous devez sélectionner avec beaucoup d’attention les essaims que vous voulez élever pour limiter les piqûres. Certains essaims sont plus doux que d’autres. Par exemple, les abeilles Frère Adam ou de souche Noire sont très doux et peuvent être intégrées sans difficulté dans les collectivités humaines les plus variées. C’est ainsi que les entreprises ou les collectivités locales peuvent se faire installer des ruches sur leurs toits ou dans leurs jardins.

Spécialiste de l’apiculture urbaine, Apiterra met à disposition des entreprises son savoir-faire et les compétences de ses professionnels expérimentés dans ce domaine. L’équipe d’apiculteurs d’Apiterra peut prendre en charge l’installation et l’entretien des ruches d’entreprise. De plus, ils peuvent organiser des formations et des animations informatives autour de l’abeille au sein de votre entreprise.

Post author